top of page

Le Manoir Mauvide-Genest

Jean Mauvide arrive en Nouvelle-France en 1720. Originaire de Tours, en France, il est alors simple chirurgien de navire. Il succombe au charme de l’île d’Orléans et s’y établit. En 1733, il épouse Marie-Anne Genest, fille du forgeron de la paroisse de Saint-Jean. Le jeune couple construit sa première maison en 1734. Un premier agrandissement de la demeure a lieu en 1742.

Rapidement, Jean Mauvide devient un riche commerçant, ce qui lui permet, en 1752, de devenir seigneur de l’une des seigneuries les plus prospères, celle de l'île d’Orléans. La même année, on agrandit à nouveau la maison pour en faire une résidence digne d’un seigneur, un manoir.

Étape construction Manoir.png

À travers toutes ces étapes et tout au long de son mandat à la tête de la seigneurie, Jean Mauvide est épaulé par sa femme. Lorsqu’il n’est pas là, c’est elle qui a la responsabilité de la seigneurie. Elle achète des terrains, contracte des prêts, négocie et signe des contrats. 

 

Ensemble, Jean et Marie-Anne ont 5 enfants qui atteindront l’âge majeur, mais aucun d’entre eux n’a d’héritier. Ainsi, à la suite du décès de Jean Mauvide en 1782, la maison est d’abord passée à leur fils, Laurent Mauvide, et à sa femme, Marie-Anne Genest. François-Marc Turcotte prend ensuite possession du Manoir. Sa famille possède le manoir pendant plusieurs générations avant qu’il ne soit vendu, en 1926, au juge Joseph-Camille Pouliot, lui-même descendant des Genest. Le juge et sa femme, Eugénie Lemieux, se donnent la mission de redonner au manoir sa gloire d’antan et d’en faire un « musée du terroir ». Ils y reçoivent nombre de figures d'importance tels que des politiciens, des artistes, des membres de la royauté, et bien plus. La demeure est transmise d’une génération à l'autre de la famille Pouliot jusqu’en 1999, année où elle est rachetée par la Société de développement de la seigneurie Mauvide-Genest. Le Manoir est alors restauré pour lui redonner son apparence du 18e siècle et devenir un centre d’interprétation du régime seigneurial français.  

 

Le Manoir Mauvide-Genest, de par sa taille et son élégance, témoigne encore aujourd’hui, presque 300 ans plus tard, de l’ambition et de la réussite du Sieur Mauvide soutenu par Marie Anne.

 

Apprenez-en davantage sur l’histoire du Manoir et des familles qui l’ont habité lors de votre visite !

La mission du Manoir est d’être, en sa qualité d’immeuble patrimonial, un centre d’interprétation du régime seigneurial de la Nouvelle-France ouvert au public dans lequel peuvent être tenues des activités muséales, éducatives, culturelles et touristiques et peuvent être conservées des collections de cette époque prêtées ou acquises.

bottom of page